×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Jeunes entrepreneurs

Qui va investir dans mon projet ?: "Cuimer", la strat-up qui a conquis les Business Angels. Replay

2m.ma2m.ma
Modifié le
whatsapp share

La saison 2 de «Qui va investir dans mon projet ?» spécial start-Ups a démarré, mardi 30 novembre. De nouvelles règles, de nouveaux visages parmi les Business Angels ont fait  leur entrée dans l’émission et  des montants d’investissements plus importants… Retrouvez l’ambiance du premier prime en Replay :

 

Lors de cette première soirée, les business Angels Taher ALAMI, Nawal KHAYATEI HOUSSAINI, Ilan BENHAÏM, Mehdi ALAOUI et Mouhsine et Zouhair LKHDISSI ont été accompagnés dans l’aventure, d’Aya ZAGHNIN, consultante en financement public, Khalid ZITOUNI, leader en développement d'affaires à l'international ET Rachid SALIK, entrepreneur -investisseur.

Sur les 24 candidats, 4 jeunes entrepreneurs et porteurs de projets innovants ont présenté leurs startups devant les investisseurs-Jury. Hamza BEQACH, 32 ans, militant associatif engagé et passionné de l’entrepreneuriat a défendu sa start-up sociale «Dealkhir», une plateforme de deals solidaires pour soutenir de nombreuses associations qui portent des projets et services à fort impact social. Une start-up qui a de l’avenir mais dont le Business model est à revoir selon les investisseurs.

Ayman et Achraf EL FILALI. Pour leur pitch, les 2 associés ont prévu une mise en scène pour présenter «MoulZeri3a.com» une plateforme digitale pour préserver l’identité du vendeur traditionnel de pépites et de fruits secs. Une idée très originale mais le business est peu rentable et n’a pas accroché le jury.

Badr CHEBAR, cet ingénieur Rbati de 27 ans ne manque ni d’idées ni de motivation pour réaliser le projet de sa vie qui allie son envie d’entreprendre et sa passion pour les sports extrêmes et activités à sensations fortes.

Malgré une stratégie solide et un plan d'action bien ficelé,  le fondateur de «Tfwija», la première market place au Maroc pour les activités et les voyages organisés n’a pas réussi à convaincre les Business Angels.

La dernière candidate est Aya EL Iraqui, une jeune entrepreneure déterminée, elle crée avec sa meilleure amie Khaoula, «Cuimer», une start-up qui transforme les peaux de poisson en cuir exotique marin grâce à un processus de tannage végétal. La société, qui compte déjà des partenaires, a pu conquérir les Business Angels qui ont décidé  d’investir une somme de 800 000 dirhams contre 20% de la société…

 

 

Les contenus liés