×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Port du masque, mesures sanitaires, protocole de cantine, les conseils de Hajar ME…
Rentrée scolaire

Port du masque, mesures sanitaires, protocole de cantine, les conseils de Hajar MEJBAR, coach parental

Cette année encore, la rentrée scolaire (2021-2022) est marquée par l’incertitude et l’anxiété. Le doute plane sur les modalités d’enseignements notamment après le report de la rentrée scolaire (le 10 Septembre au lieu du 3 pour les écoles publiques et privées. Le 6 septembre au lieu du 2 pour les établissements d’enseignement étrangers). Une situation qui suscite de l’appréhension chez les parents qui ont toujours du mal à aborder le retour à l’école dans le flou et dans le contexte épidémiologique actuel, marqué par la hausse des contaminations et des décès causés par le variant Delta.

Port du masque, protocole de cantine, nouvelles mesures sanitaires, modes d’apprentissages… Comment aborder sereinement la rentrée ?  Hajar MEJBAR, psychothérapeute et coach parental, a répondu aux questions de 2m.ma avec en supplément quelques conseils aux parents :

 

2m.ma : Comment préparer les enfants du primaire à une première rentrée scolaire masquée en l’occurrence les élèves du CP ( A partir de 6 ans) ?

Hajar MEJBAR : La rentrée scolaire est un événement marquant pour parents et enfants. Entre stress et enthousiasme, nous essayons chaque année de nous préparer, nous organiser et surtout accompagner nos enfants pour vivre au mieux la transition vacances-école. Cette année, encore avec la pandémie, nous avons de nouvelles préoccupations de sécurité qui s’ajoutent.

Avant toute chose, j’aimerais rappeler que les enfants sont de véritables éponges émotionnelles. Cela veut dire qu’ils absorbent littéralement toutes nos peurs et angoisses. Le premier travail serait de "réguler" nos émotions et de garder une attitude rassurante envers eux en leur expliquant le nouveau contexte de cette rentrée scolaire.

Concrètement comment s’y prendre ? Si cela n’est pas encore fait, parler de la conjoncture actuelle avec des mots simples et adaptés à l’âge de l’enfant sans trop détailler ni dramatiser. Nos enfants ont juste besoin de comprendre que comme toutes les autres maladies, il y a un risque de contamination et qu’il est de notre devoir de se protéger avec le respect des différentes mesures sanitaires allant du lavage fréquent des mains jusqu’au port du masque.

Lors des discussions, si notre enfant manifeste sa peur, son hésitation ou son refus, il est nécessaire de valider ses ressentis et ne pas les banaliser ou le forcer. Une reformulation de ces émotions en ajoutant l’action que nous voulons transmettre à notre enfant va l’aider à apaiser ses angoisses : «Je comprends que tu aies peur/ C’est normal que tu sois frustré et/ou angoissé…ET il est nécessaire de nous protéger et protéger notre entourage».

Par ailleurs, nous devons garder nos habitudes relatives à la préparation de la rentrée scolaire comme le tri des affaires, l’organisation de la chambre, le choix des fournitures, la mise en place de routines et autres…

  • Comment les sensibiliser au port du masque toute la journée à l'école  y compris dans les cours de récréation ?

Comme je l’ai précédemment mentionné, notre façon de transmettre un message compte énormément dans le processus d’acceptation et d’adhésion de l’enfant.

La sensibilisation se fait tout d’abord par donner l’exemple avant même la rentrée scolaire. En nous voyant porter nos masques et respecter les différentes mesures sanitaires, en écoutant nos conversations…l’enfant retient plusieurs messages qui vont ensuite établir ses schémas d’actions.

Ensuite, et pendant ces quelques jours qui nous séparent de la rentrée scolaire, nous allons habituer notre enfant à garder progressivement son masque dans les espaces ouverts comme les aires de jeux et parcs en lui rappelant constamment que ce réflexe est important pour se protéger des virus.

Quoiqu’il en soit, l’enfant, quand il est accompagné dans l’expression de ses émotions et dans l’acquisition des compétences affectives et cognitives nécessaires, s’adapte rapidement aux différentes situations.

  • Comment les parents devront-ils s’y prendre pour rappeler aux enfants les précautions à prendre (respect des mesures sanitaires, notamment la distanciation) sans tomber dans l’excès ?

Je trouve que le jeu et les activités ludiques sont d’excellents moyens d’apprentissage. En imaginant des scènes à la maison pour reproduire le processus de contamination quand on est l’un à côté de l’autre et quand on est éloignés. Et cela reste valable pour toute autre maladie en dehors du contexte COVID-19.

Nous pouvons également prévoir une activité de dessin et coloriage pour réaliser un affichage drôle et ludique qui reprend les différentes mesures sanitaires à adopter…

Ensuite, la sensibilisation se fait également au niveau des écoles. Avec les différents repères visuels comme les flèches de circulation, le marquage des places, les posters illustrés vont faciliter la coopération de l’enfant et l’acceptation des règles de l’école.

  • Quels sont les réflexes indispensables que les élèves devraient adopter pour une rentrée scolaire «quasi normale» en présentiel ?

Considérer que c’est une rentrée "normale". A force de vouloir surprotéger nos enfants, nous risquons de les stresser et les traumatiser. Ils peuvent développer des craintes ou refuser carrément d’aller en classe.

Les réflexes indispensables seront identiques aux autres rentrées scolaires. Une bonne organisation de leurs affaires en y intégrant le kit « masque-solution antiseptique », le lavage fréquent des mains, la distanciation, le respect des nouvelles règles de circulation de l’école…

Et je rappelle que la sensibilisation et l’intégration de ces nouvelles habitudes sont valables tout au long de l’année.

  • En fonction de l’évolution de la situation épidémique, le scénario de la fermeture des classes et du retour des cours à distance est envisagé. Dans ce cas, comment en parler aux enfants ?  

Une règle que j’aime bien appliquer avec les enfants : Ne jamais anticiper une mauvaise nouvelle. Comme ils ne maitrisent pas bien la notion du temps et se projettent difficilement dans le futur, ils vont imaginer des scénarios "pas encore vrais" et donc vivre une frustration émotionnelle.

Si les cours à distance sont officiellement annoncés, à ce moment-là, nous devrions respecter un certain nombre de points pour vivre ce changement en toute bienveillance :

  • Commencez par choisir le bon moment, un moment calme pour que l’enfant soit réceptif.
  • Annoncez-lui en toute honnêteté et sincérité la décision de l’école.
  • Choisissez des mots simples et clairs sans vous justifier.
  • Ecoutez et observez sa réaction et surtout respectez-la.
  • Validez ses émotions et accompagnez-le pour les exprimer convenablement (je vois que cela te chagrine, c’est normal que tu sois déçu…)
  • Demandez-lui ce qu’il aimerait faire pour atténuer et apaiser ses émotions.
  • Ne lui promettez rien et ne lui donnez pas de faux espoirs quant à la reprise des cours en présentiel. Le tout dans une attitude confiante et bienveillante.

Dans l’ensemble, pandémie ou pas, les enfants devront adopter dès leur jeune âge une bonne hygiène et respecter des mesures sanitaires simples et constantes.

Je souhaite à tous les enfants et parents une bonne rentrée scolaire !

Les contenus liés