×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Stratégie de l'artisanat 2030 : Appuyer une transition "progressive" vers un secte…
Artisanat

Stratégie de l'artisanat 2030 : Appuyer une transition "progressive" vers un secteur "modernisé" (responsable)

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP
whatsapp share

La nouvelle stratégie du secteur de l'artisanat (2021-2030) vise à consolider les acquis des dernières années, tout en appuyant la transition "progressive" de ce secteur vers un artisanat "structuré", "modernisé" et "compétitif", a indiqué, lundi à Rabat, Asma Kadiri, Directrice de la Stratégie, de la Programmation & de la Coopération au département de l'Artisanat.

Présentant les grands axes de cette nouvelle stratégie de développement du secteur de l'artisanat à l'horizon 2030, Mme Kadiri a souligné que la mise en œuvre de celle-ci se veut "agile", "dynamique" et "évolutive".

Il s'agit en effet de trois phases d'exécution distinctes à l’horizon 2030, en l'occurrence la relance, la transformation et puis l'accélération, jalonnées par des étapes d’évaluation afin adapter l’action sectorielle en continu aux évolutions de la conjoncture nationale et internationale, a précisé la responsable.

Pour répondre aux problématiques du secteur impactant le développement du secteur et aggravées par les effets de la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19), ladite stratégie s'appuie sur une approche "différenciée" par rapport à la vision 2015, a-t-elle relevé.

Tout d'abord, elle est basée sur "l'exhaustivité" en incluant, non seulement l'artisanat à fort contenu culturel, mais également l'artisanat utilitaire et l'artisanat de service, a expliqué Mme Kadiri.

Elle s'appuie également sur une vision "pragmatique" à travers la mise en œuvre progressive des programmes de transformation mis en place via des projets pilotes avant généralisation à d'autres régions ou filières, a-t-elle ajouté.

Cette nouvelle stratégie s’inscrit dans le cadre de l’exécution des Hautes Orientations Royales et des recommandations du Rapport sur le Nouveau Modèle de Développement, et couvre toutes les composantes du secteur de l’artisanat, à savoir l’artisanat de production (à fort contenu culturel et utilitaire) et l’artisanat de service.

En outre, elle s'est appuyée sur une démarche participative incluant l’ensemble des parties prenantes du secteur, depuis le diagnostic jusqu’à la définition des projets stratégiques, à savoir les professionnels du secteur, les institutions représentatives aux niveaux territorial et central (Chambres d’Artisanat et Fédération des Entreprises d’Artisanat), la Maison de l’Artisan, ainsi que les différents partenaires publics et privés.

 

Les contenus liés