×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Martil: conférence sur les jeunes en situation difficile et le NMD
Régions

Martil: conférence sur les jeunes en situation difficile et le NMD

2M.ma avec Map2M.ma avec Map
whatsapp share

L'Association pour la protection de l'enfance et la sensibilisation de la famille a organisé, samedi à Martil, une session de formation sous le thème "Les jeunes en situation difficile et précaire, réalité et alternatives du Nouveau modèle de développement".

La rencontre, organisée en partenariat avec la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales (FSJES) et la commune de Tétouan, fait partie d'une série de conférences ouvertes, que l'association prévoit d’organiser en coopération avec des juristes et des acteurs de la société civile, et ce dans le cadre du projet d'intervention au profit des mineurs et des jeunes en situation difficile et précaire dans le nord du Maroc, financé par la "Fondation Séville accueille".

Les intervenants lors de cette rencontre ont mis en avant le rôle de la jeunesse dans la réussite du Nouveau modèle de développement (NMD), étant donné que le Maroc dispose d'une richesse démographique importante, avec 35% de la population âgée de 15 à 35 ans.

Ils se sont, cependant, arrêtés sur certains freins qui entravent cette réussite, notamment le fait que 4,5 millions de jeunes ont abandonné l'école, ne disposent pas d’une formation et ne sont pas intégrés sur le marché du travail, ce qui est une perte de potentialités dont le pays aurait pu bénéficier.

Les conclusions émises à l’issue de la rencontre ont appelé notamment à l'élaboration de programmes et de méthodes d'enseignement et de formation inclusifs pour les jeunes, ainsi qu’à la création d'agences professionnelles chargées du suivi et de l’intégration.

Le doyen de la FSJES de Tétouan, Mohamed Amrani Boukhobza, a indiqué, dans une déclaration à la MAP, que cette rencontre s'inscrit dans le cadre de l'ouverture de la faculté sur son environnement et les activités de la société civile, notant que le thème de la conférence porte sur une catégorie sociale sur laquelle le Maroc mise énormément afin de réaliser le décollage économique escompté, ce qui nécessite de l’aider afin de dépasser sa situation précaire.

M. Boukhobza, membre de la Commission spéciale sur le modèle de développement, a précisé que la réunion s'inscrit également dans le cadre des efforts de la commission en vue d’expliquer et de simplifier les principales idées contenues dans son rapport général, une des missions qui lui ont été confiées par le Souverain.

Par ailleurs, ce sujet revêt un intérêt particulier pour les acteurs de la société civile à Tétouan, étant donné que la région a connu récemment plusieurs problématiques après la fermeture du point de passage de Bab Sebta, a-t-il estimé, faisant savoir que les transformations que connaît la région nécessitent de revoir l’orientation de la jeunesse, partant de la devise du Maroc de demain, dans lequel l’ensemble des catégories sociales doivent être intégrées.

Quant au coordinateur local du projet d'intervention au profit des mineurs et des jeunes en situation difficile et précaire dans le nord du Maroc, Mouhssine Charki, il a expliqué que certaines personnes perçoivent les jeunes comme un avantage démographique, tandis que d’autres les considèrent comme un fardeau pour la société.

Il a, en outre, affirmé que cette catégorie devrait bénéficier de son droit d’accès aux opportunités et de contribuer à la construction d'un Maroc inclusif, estimant, dans ce sens, que la jeunesse est un véritable moteur de développement.

 

Les contenus liés