×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Littérature : Pourquoi les Marocains ne s’intéressent-ils pas au livre ? (Intervie…
Littérature

Littérature : Pourquoi les Marocains ne s’intéressent-ils pas au livre ? (Interview)

Les Marocains consacrent à peine 57 heures à la lecture durant l'année, soit moins de 10 minutes par jour, selon le rapport Arab Reading Index 2016. Ce faible engouement à la lecture s’amplifie davantage aussi bien chez les jeunes que les adultes. Pour connaître les raisons, 2M.ma a contacté Abdelkader Retnani, président de l’Union professionnelle des éditeurs du Maroc, directeur des éditions La Croisée des Chemins. Interview.

Pourquoi les Marocains ne s’intéressent-ils pas au livre ?

C'est une remarque assez facilement avancée, que ce soit dans la presse ou dans les milieux politiques. Sauf qu'à mon avis, elle est très biaisée. Si des chiffres sur le nombre de minutes de lecture par jour, par exemple, on été souvent brandis comme preuve, ils ne sont pas révélateurs de l'aversion des Marocains au livre. Comment peut-on nous attendre à ce qu'il y ait un intérêt alors que le nombre de librairies ne cesse de diminuer? Où sont les bibliothèques et les initiatives pour enclencher un cercle vertueux dont l'issue serait le fait que de plus en plus de Marocains lisent?

Même avec le statu quo actuel, la production d'ouvrages ne cesse d'augmenter année après année. Ce qui veut dire que, malgré un environnement pas très favorable et encourageant, les Marocains s'intéressent au livre.

 

Les libraires ont-ils un rôle à jouer dans la sensibilisation des gens à la lecture ?

Les librairies ont, en effet, un rôle de conseil pour toutes les personnes qui passent le pas de leur porte. Mais leur nombre est très insuffisant, nous comptons une cinquantaine de vraies librairies dans tout le Royaume pour plus de 33 millions de Marocains. Donc, les librairies qui existent font souvent de leur mieux mais sont clairement insuffisantes.

Après, il y a également la question de la compétence car quand je dis "vraie librairie", j'entends une librairie qui a à cœur de promouvoir le livre, d'inciter les personnes à découvrir et à se passionner pour les auteurs marocains et étrangers.

Pouvez-vous nous livrer quelques astuces pour rester concentré pendant la lecture ?

Je ne sais pas s'il existe une astuce particulière si ce n'est de choisir d'abord les ouvrages qui nous interpellent le plus en fonction de nos centres d'intérêt. Il ne sert à rien de s'imposer de lire quelque chose qui ne nous intéresse pas.

Quels conseils donneriez-vous à ces jeunes qui ne lisent pas?

La lecture est un moment important, presque solennelle. Elle nous permet de rentrer dans le récit, de presque toucher les personnages, de voyager, de rêver, et tout cela en restant dans son salon, dans un café ou sur la plage. Ce sont des moments de bonheur et de jouissance, mais c'est également une habitude qu'il s'agit d'initier dès le plus jeune âge.

 

 

 

Les contenus liés