×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Libye : La position du Maroc à équidistance des parties prenantes est "une raison …
Politique

Libye : La position du Maroc à équidistance des parties prenantes est "une raison de succès" (média mauritanien)

DR
2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP
whatsapp share

 La position du Royaume du Maroc à équidistance des parties prenantes au conflit libyen "est sans doute une raison de succès" des négociations ou "pour le moins un gage de confiance qui pourrait y mener", écrit le média mauritanien "Saharamédias".

"Le Royaume tente de jeter les ponts entre les parties prenantes", a indiqué la publication mauritanienne en commentant la récente visite au Maroc du président de la Chambre des représentants libyenne, Aguila Saleh et du vice-président du Conseil présidentiel libyen, Abdullah Allafi.

Selon le média, il s'agit d’un ballet diplomatique à Rabat de représentants des parties au conflit en Libye pour "exorciser le blocage vécu entre le pouvoir législatif et l’autorité exécutive".

Tout en soulignant que Rabat s’engage en facilitateur de la crise libyenne, la même source a estimé que c’est en tout cas dans ce sens qu’il faudrait voir la présence simultanée au Maroc du président de la Chambre des représentants libyenne et du vice-président du Conseil présidentiel libyen entre les 2 et 3 septembre.

Sous l’égide du Maroc, cette réunion a été l’occasion pour ces hauts responsables libyens d’évoquer les solutions idoines à une sortie de crise et surtout un déblocage de la crise relationnelle entre le pouvoir législatif et l’autorité exécutive pour pouvoir envisager une solution d’ensemble et notamment en vue de la tenue des élections du 24 décembre, a-t-elle fait savoir.

La rencontre entre MM. Aguila, venu au Maroc dans le cadre d’une visite officielle pour se concerter avec les responsables marocains sur l’évolution de la crise libyenne afin de surmonter les obstacles liés à la mise en place de conditions adéquates pour l’organisation des élections du 24 décembre conformément à la feuille de route onusienne, et Allafi a pour objectif de discuter des modalités nécessaires pour la gestion de la phase de transition actuelle, a-t-elle précisé.

Les discussions, selon la même source, visent à assurer un passage pacifique de la Libye vers une phase stable en fournissant les garanties nécessaires pour la tenue d’élections transparentes, dont les résultats seront respectés par toutes les parties libyennes.

Dans cette dynamique qu’intervient également une rencontre du président de la Chambre de représentants libyenne avec un groupe d’officiels et d’acteurs politiques libyens présents au Maroc dans le cadre des démarches entreprises par Rabat pour favoriser une vision libyenne commune pour une sortie de crise, a-t-il fait savoir.

Selon le média, il s’agit d'une démarche à l’aune de laquelle se projette une solution globale entre les différentes parties prenantes au conflit libyen.
 

Les contenus liés