×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
L'expérience marocaine d’investissement en Ethiopie et en Afrique mise en avant à …
Investissement

L'expérience marocaine d’investissement en Ethiopie et en Afrique mise en avant à Addis-Abeba

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP
whatsapp share

L’expérience marocaine d’investissement en Ethiopie et le potentiel des entreprises marocaines en Afrique dans le cadre de la coopération Sud-Sud prônée par SM le Roi Mohammed VI, ont été mis en avant vendredi soir à Addis-Abeba lors du lancement de la première édition de la plateforme de réseautage pour les investisseurs étrangers dans ce pays de l’Afrique de l’Est.

Premier pays à être invité à cette importante série de consultations et d’interaction entre les investisseurs étrangers et les autorités compétentes éthiopiennes à l’initiative de la Commission éthiopienne des investissement, le Royaume a été applaudi pour les réalisations grandioses entreprises sous le leadership de Sa Majesté le Roi dans les domaines politique, industriel et agricole, outre les réalisations en matière d’énergie, de santé, de finance, d'infrastructures routières, portuaires et aéroportuaires et de recherche scientifique, mises en exergue dans un documentaire projeté devant un parterre d’investisseurs, diplomates accrédités à Addis-Abeba, décideurs éthiopiens et représentants des médias.

«Nous avons le privilège d’être le premier pays invité à une série de consultations et d’interaction entre les investisseurs étrangers et les autorités compétentes éthiopiennes à travers la création de cette plateforme», s’est réjouie d’emblée l’Ambassadeur du Maroc en Ethiopie et à Djibouti, Mme Nezha Alaoui M’Hammdi, qui a présenté l’expérience et l’expertise du Royaume en matière d’investissement en Ethiopie et dans les autres pays africains frères.

La diplomate marocaine a exposé l’expérience marocaine d’investissement à travers le projet phare du Groupe OCP de construction d’une usine de fertilisants à Dire Dawa qui va atteindre 3,7 milliards de dollars après sa deuxième phase et la présence d’autres entreprises marocaine en Ethiopie.

Ce grand projet, a rappelé Mme Alaoui M’Hammdi, avait été signé lors de la visite historique de SM le Roi Mohammed VI en Ethiopie en 2016 et dont la concrétisation finale a eu lieu il y a deux semaines à travers la signature de la joint-venture entre l’OCP et le gouvernement éthiopien.

L'Ethiopie et le Maroc sont devenus, grâce à une volonté et des efforts mutuels, deux partenaires stratégiques non seulement au niveau continental mais également au niveau international, a noté la diplomate marocaine, réaffirmant que le Maroc aspire à ce que son partenariat avec Addis-Abeba puisse être érigé en modèle à suivre d'autant plus que les deux pays partagent la même vision du développement de l'Afrique ainsi que de la coopération Sud-Sud.

«Cet événement est une véritable illustration de cette coopération florissante et continue entre nos deux pays. J'ai la ferme conviction que ce partenariat entre nos deux pays s'élèvera au niveau distingué », a relevé Mme Alaoui M’Hammdi qui a rappelé la visite historique de SM le Roi Mohammed VI en Ethiopie en 2016, au cours de laquelle 12 accords importants dans différents secteurs ont été signés.

 

 

 

Il constitue « pour nous aujourd’hui de refléter l’engagement du Royaume du Maroc et la vision de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, de renforcer la coopération avec les Etats africains, de montrer le modèle de la coopération sud-sud entre le Maroc et les pays frères africains notamment dans un domaine extrêmement important et crucial pour nous tous celui de la souveraineté alimentaire», a souligné la diplomate marocaine à la MAP.

Cette souveraineté alimentaire exige une attention particulière à un secteur vital qui est celui de l’agriculture, qui est confronté aux défis des changements climatiques qui pèsent lourdement sur les économies des pays africains, d’où, a relevé Mme Alaoui M’Hammdi, « la nécessité de faire preuve de solidarité et de partager l’expertise pour une agriculture résiliente face aux changements climatiques ».

«Nous avons eu l’occasion en novembre 2016 d’organiser la COP 22 au cours de laquelle nous avons développé l’initiative triple A et à travers laquelle les Chefs d’Etats africains qui étaient présents à Marrakech ont unanimement déclaré qu’il y a lieu de travailler ensemble et de développer une solidarité africaine pour construire et renforcer une agriculture résiliente pour le bénéfice de notre population africaine», a rappelé la diplomate marocaine.

De son côté, la Commissaire éthiopienne aux investissements, Mme Leslie Neme, a mis en avant les efforts déployés par l’Ethiopie en vue de gagner la confiance des investisseurs et toutes les parties prenantes y compris les gouvernements, ce qui est à même de permettre de bâtir des relations solides.

Elle a rappelé que la commission a réalisé l’année dernière une excellente performance en attirant un total de 3,9 milliards de dollars d’investissements directs étrangers, relevant que l’afflux des investissements étrangers en Éthiopie ne peut qu’avoir un impact considérable sur l’économie du pays.

A cet égard, Mme Neme a cité le projet phare du Groupe OCP de construction d’une usine de fertilisants à Dire Dawa, notant que cet investissement contribuera de manière considérable à la transformation agricole du pays.

L’OCP est un exemple à suivre pour les autres investisseurs africains, a-t-elle affirmé, exprimant son souhait de voir très bientôt l’impact de cet investissement sur l’économie éthiopienne ainsi que celles d’autres pays africains.

 

 

Les contenus liés