×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Les Chu Ibn Sina de Rabat et Dalal Jamm du Sénégal renforcent leur partenariat
Santé

Les Chu Ibn Sina de Rabat et Dalal Jamm du Sénégal renforcent leur partenariat

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP
whatsapp share

Les moyens de renforcer davantage le partenariat entre le Centre Hospitalier national Dalal Jamm du Sénégal et le CHU Ibn Sina (CHUIS) de Rabat ont été au centre d'une rencontre tenue entre les directeurs des deux établissements hospitaliers, respectivement, MM. Moussa Same Daff et Abdelkader Errougani.

Ces entretiens ont eu lieu à l'occasion de la visite de travail qu'effectue actuellement au Sénégal M. Abdelkader Errougani, Directeur du CHU Ibn Sina de Rabat, accompagné de M. Hassan Alami, Chef de Service à l'hôpital maternité et santé reproductrice dudit Centre.

Cette rencontre a porté sur les moyens à mettre en œuvre pour déterminer les prochains axes de partenariat à inscrire dans le Plan d'action soutenu par l'Agence marocaine de coopération internationale (AMCI).

La visite de travail au CHU national Dalal Jamm, partenaire du CHU Ibn Sina depuis le 16 novembre 2017, a mis en exergue l’excellence des relations de coopération et d’amitié existantes entre le Maroc et le Sénégal, mais aussi entre les deux établissements hospitaliers. Elle est concrétisée notamment par les actions de formation et d’amélioration de compétences au profit de cadres et des professionnels hospitaliers sénégalais, indique-t-on auprès du CHU de Rabat.

L’objectif du comité de pilotage, qui se tient cette semaine à Dakar et qui s’organise annuellement en alternance soit à Rabat ou dans la capitale sénégalaise, est d’élaborer un programme consensuel réconciliant les ambitions, les ressources humaines disponibles à court terme et le budget à engager par les partenaires hospitaliers, explique-t-on de même source.

Il se dégage des rencontres et des discussions que le CHU Dalal Jamm, situé dans la ville côtière de Guédiawaye (banlieues de Dakar), est en pleine dynamique de restructuration, avec une ambition de se positionner d’avantage, en tant que centre de référence national et régional de soins, de recherche et de formation.

L’énorme défi du CHU Dalal Jamm pour répondre aux besoins de la population réside dans la formation et la mise à niveau des compétences professionnelles médicales, paramédicales et managériales des cadres hospitaliers, a-t-on souligné, notant que l’importance de certaines disciplines en tant que levier de développement d’une institution hospitalière tertiaire, repose à la fois sur la disponibilité de la technicité avancée et sur les ressources humaines qualifiées. Le choix pour l’année 2022 avait porté sur l’appui au développement de l’offre de soins : Appui au développement de l’hématologie, appui au développement de la médecine physique et de réadaptation et appui à l’établissement d’un circuit de la grossesse à risque.

La coopération entre les deux établissements s’articule autour de l’amélioration des compétences et le partage des expériences, à travers l’organisation des stages de perfectionnement et la réalisation de missions d’expertise.

Le CHU Ibn Sina a fait part de sa volonté d'approfondir la collaboration avec les hôpitaux Sénégalais, rappelant avoir des liens avec deux autres partenaires à part le CHU Dalal Jamm, à savoir le CHU Fann et le CHU Aristid le Dantec.

Lors de leur séjour, les responsables du CHUIS de Rabat ont effectué ce vendredi une visite au Centre hospitalier régional de Ziguinchor en Casamance, au sud du Sénégal, destinée à l'examen des moyens de renforcer la coopération bilatérale.

La Coopération Sud–Sud avec les Pays d’Afrique a toujours constitué un axe important de la politique de coopération du Maroc rappelée dans le discours de SM le Roi Mohammed VI adressé à l’Assemblée Générale des Nations Unies en septembre 2015.

Dans le domaine de la santé, la coopération Maroc-Pays d’Afrique a connu un tournant significatif, particulièrement ces deux dernières années, marquées par les visites en Afrique de SM le Roi, en février-mars 2014 et en mai-juin 2015. L’objectif était de hisser la coopération avec ces pays au niveau d’un véritable partenariat stratégique agissant et solidaire. Ainsi, une impulsion décisive a été donnée à cette coopération à travers, entre autres, la signature de plusieurs accords de coopération.

En vue d’assurer un meilleur suivi de ces accords, Sa Majesté le Roi a donné Ses Hautes orientations pour mettre en place une commission interministérielle de haut niveau présidée par le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, et qui a pour mission de se réunir régulièrement en vue d’évaluer l’état d’avancement de la mise en œuvre de ces conventions et des projets lancés.

Ces Accords, qui ont permis d’insuffler une nouvelle dynamique au partenariat avec les pays africains, confirment la vocation africaine du Maroc et illustrent son ferme engagement d’accompagner, les pays du Continent dans leur marche vers le développement, concrétisé à travers les actions réalisées.

Le CHU Ibn Sina en tant qu’acteur potentiel du système marocain, de soins de santé tertiaires, de formation, de recherche et de l’innovation, vient se greffer dans cette dynamique d’ouverture et de positionnement en pratiquant de la diplomatie parallèle pour contribuer au rayonnement du Pays au niveau africain, note-t-on de même source.

 

Les contenus liés