×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Le pouvoir d'achat, principale préoccupation des Français à quelques mois de la pr…
Economie

Le pouvoir d'achat, principale préoccupation des Français à quelques mois de la présidentielle (Sondage)

2M.ma avec Agences2M.ma avec Agences
whatsapp share

Le pouvoir d’achat est la principale préoccupation des Français, loin devant l’immigration ou la sécurité, à quelques mois de la Présidentielle prévue en avril 2022, selon un sondage Elabe publié mercredi.

Pour 45% des Français, la question du pouvoir d’achat est une priorité et déterminera leur choix lors du prochain scrutin présidentiel, soit quatre points de plus que la précédente enquête réalisée en septembre, d’après les résultats de ce sondage réalisé pour le compte de la chaine BFMTV.

En seconde position, arrive la question de la sécurité (30%), puis l’immigration (27%).

À l'inverse, les thèmes les moins cités sont la dette publique (8%), les inégalités hommes-femmes (6%), la place de la France dans le monde (5%) et la question du logement (4%).

Alors que le pouvoir d'achat a augmenté durant l’actuel quinquennat comme l’affirme l’exécutif français, près de six Français sur dix (57%) déclarent avoir le sentiment qu'il a baissé depuis 2017.

Selon l’Institut Elabe, l'intérêt pour cette thématique a progressé « fortement » ces quatre derniers mois dans une partie de la population : +22 points dans les communes rurales pour ce thème (55%), contre +5% dans les grandes agglomérations (39%), et +1% dans l'agglomération parisienne (30%).

Selon l'INSEE, le pouvoir d’achat des ménages a augmenté de 5,8% en France entre 2017 et 2019.

De son côté, l'exécutif affirme que le pouvoir d'achat des Français continue de progresser grâce aux mesures massives de soutien mises en place depuis mars dernier dans le contexte de la crise sanitaire, faisant valoir que 50 milliards d'euros d'impôts sont restés entre les mains des Français depuis le début du quinquennat grâce aux nombreuses mesures instaurées comme la suppression de la taxe d'habitation, la baisse de l'impôt, ou encore en poursuivant « une politique ambitieuse d'amélioration du pouvoir d’achat en rémunérant mieux le travail et en aidant les Français qui en ont le plus besoin ».

 

Les contenus liés