×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Le Maroc prend la présidence de la 55ème session de la commission supérieure arabe…
Economie

Le Maroc prend la présidence de la 55ème session de la commission supérieure arabe de normalisation

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP
Modifié le
whatsapp share

 Le Royaume du Maroc a pris officiellement, jeudi 25 mars, la présidence de la 55ème session de la commission supérieure arabe de normalisation, lors d'une réunion organisée à distance par l'Organisation arabe du développement industriel, de normalisation et des mines.

Cette réunion a été marquée par la participation de délégations de 18 pays arabes et de représentants d'organisations internationales, ainsi que du président de l'organisation internationale de normalisation (ISO).

L'Égypte a confié, en la personne d'Ashraf Ismail Mohamed Afifi, président du conseil d'administration de l'Organisation égyptienne de normalisation et de contrôle de la qualité et président de la 54ème session, la présidence de la 55ème session de la commission supérieure arabe de normalisation au Royaume du Maroc en la personne d'Abderrahim Taibi, directeur de l'Institut marocain de normalisation, en lui souhaitant plein succès dans ses nouvelles fonctions.

S'exprimant à cette occasion, le Directeur général de l'Organisation arabe du développement industriel, de normalisation et des mines, Adil Sakr, a réaffirmé ses remerciements, sa reconnaissance et sa gratitude à SM le Roi Mohammed VI, et au gouvernement du Royaume pour établir le siège permanent de l'Organisation à Rabat et pour le soutien apporté à l'organisation pour mener à bien ses activités.

Vu le rôle vital de la normalisation, l'Organisation a pris l'initiative d'ajouter +normalisation+ à son appellation pour devenir l'Organisation arabe du développement industriel, de normalisation et des mines, qui a été approuvée par les ministres, membres du Conseil économique et social de la Ligue arabe le mois dernier", a relevé M. Sakr.

L'importance des indicateurs et des normes est devenue évidente au cours des circonstances exceptionnelles qu'a connues le monde à cause de la propagation de la pandémie de Covid-19 qui a impacté profondément toutes les activités de production, a-t-il poursuivi.

À cet égard, M Sakr a souligné l'importance de l'évaluation de la conformité et les efforts de l'Organisation pour développer la construction du système arabe d'évaluation de la conformité, "dans l'objectif d'assurer la qualité et la sécurité des produits pour la protection des consommateurs en coopération avec les États membres et en bénéficiant de ses relations avec les organisations internationales et les partenaires stratégiques".

Il a, en outre, relevé que le 25 mars coïncide avec la célébration de la Journée arabe de la normalisation, qui se tient cette année sous le thème "Les indicateurs normatifs soutiennent la qualité de vie dans nos sociétés", ajoutant que c'est l'occasion de définir les indicateurs normatifs arabes et de sensibiliser à l'importance de la normalisation dans le monde arabe.

Pour sa part, Abderrahim Taibi, a mis l'accent sur l'importance de fédérer les efforts de tous les acteurs pour relever les différents défis relatifs à la normalisation et accompagner les instances arabes de normalisation pour leur permettre de s'acquitter pleinement de leur rôle au sein de la société, consistant notamment à aider les économies de leurs pays à réussir le pari de la compétition, de la protection du consommateur et de l'environnement.

Le directeur de l'institut marocain de normalisation a insisté également sur l'impératif de renforcer l'action commune entre les différents acteurs concernés par le sujet de la normalisation.

Abordant la question des énergies renouvelables, le responsable marocain a passé en revue les exigences de la Charte européenne de l'environnement, dont la mise en ouvre obligatoire est prévue pour 2030, notant que les dispositions de cette charte imposeront d'ici 2030 des taxes douanières sur les marchandises dans l'objectif de la réalisation de la neutralité environnementale dans tous les domaines à l'horizon 2050.

Au menu de cette réunion figuraient également l'examen de plusieurs dispositions à l'ordre du jour, l'adoption de certains indicateurs normatifs unifiés, d'une proposition de création d'un comité de certification de conformité, d'un guide du travail technique du centre de normalisation, ainsi que plusieurs recommandations de nature à renforcer l'action arabe commune.

 

 

Les contenus liés