×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Latifa Akharbach : "La pandémie de Covid 19 a rappelé la grande utilité sociale de…
Coronavirus

Latifa Akharbach : "La pandémie de Covid 19 a rappelé la grande utilité sociale des médias"

2M.ma2M.ma
whatsapp share

"La pandémie de Covid 19 a rappelé la grande utilité sociale des médias ", a déclaré la présidente de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle(HACA), Latifa Akharbach, lors de sa participation mardi 12 octobre 2021 à la 21ème Assemblée Plénière du Réseau des Instances de régulation Méditerranéennes (RIRM), organisée en présentiel et en distanciel, par l’Agence pour les Médias Electroniques de la Croatie.

Présentant certains effets de la crise pandémique sur les pratiques journalistiques et l’offre de contenu des opérateurs de radio et de télévision, Latifa Akharbach a souligné que "les médias audiovisuels, notamment ceux régulés, se sont impliqués dans leur mission avec une vigilance renouvelée en matière de fiabilité et de proximité de l’information. Ils ont par ailleurs fait preuve d’une certaine créativité née de la contrainte et d’une agilité numérique sans précédent".

Lors de son intervention dans le panel consacré à l’impact de la crise de la Covid-19 sur les médias, la présidente de la HACA a également relevé que cette crise mondiale avait mis en relief la grande prévalence des fake news, des infox et des théories complotistes dans les contenus du web : "les pratiques médiatiques développées par le public pendant la crise de la Covid19 ont attiré l’attention générale sur la question de défiance envers les nouveaux médias et sur l’apport alternatif des médias classiques en matière de vérification et de fiabilité de l’information".

Les enseignements de la crise ayant été nombreux notamment en ce qui concerne l’impératif d’adaptation de l’offre des médias aux nouvelles habitudes de consommation des contenus induites par le contexte pandémique, Akharbach a estimé que "le développement et la résilience des radios et télévisions classiques ne peuvent se faire qu’au prix d’un double effort :l’accélération de leur transition numériqueet le renforcement et le renouvellement de leur relation avec leur publics notamment les jeunes".

Outres les instances-membres du RIRM, les représentants de la Commission Européenne, du Groupe des régulateurs européens des médias audiovisuels (ERGA) et de l’Union Européenne de Radio-Télévision (UER) ont aussi pris part à cette réunion, qui a offert l’occasion d’approfondir la réflexion des instances membres sur la question du traitement médiatique de la migration et du racisme.

Pour rappel, la HACA est membre actif du RIRM depuis 2005 dont elle assure le Secrétariat Exécutif en collaboration avec le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel français.

Les contenus liés