×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
La propre monnaie numérique de l'Inde bientôt disponible
cryptomonnaie

La propre monnaie numérique de l'Inde bientôt disponible

2M.ma avec agences2M.ma avec agences
whatsapp share

La Banque de réserve de l'Inde (RBI) a élaboré une stratégie de mise en œuvre progressive pour l'introduction de la monnaie numérique officielle de la Banque centrale (CBDC), a annoncé lundi le gouvernement indien.

La Banque centrale indienne a examiné des cas d'utilisation et élaboré une stratégie de mise en œuvre progressive pour l'introduction de la CBDC, a déclaré la ministre des Finances, Nirmala Sitharaman dans une réponse écrite à la Lok Sabha (Chambre basse du parlement).

L'annonce du gouvernement indien intervient à un moment où un projet de loi visant à interdire toutes les crypto-monnaies privées en Inde devrait être déposé lors de la session d'hiver du Parlement en cours.

La loi proposée "cherche à interdire toutes les cryptomonnaies privées en Inde, cependant, elle permet certaines exceptions pour promouvoir la technologie sous-jacente des cryptomonnaies et ses utilisations", selon le bulletin du Parlement.

Selon la ministre des Finances, l'introduction de la CBDC offre une option de paiement plus robuste, fiable, réglementée et légale et présente un certain nombre d'avantages notamment une dépendance réduite à l'égard des espèces et des coûts de transaction inférieurs.

Par ailleurs, Mme Sitharaman a noté que le gouvernement n'avait aucune proposition pour reconnaître le "Bitcoin" comme monnaie dans le pays.

En Inde, la sécurité de l'argent des investisseurs et les publicités trompeuses dans les médias concernant le potentiel et les risques d'investissement sont depuis longtemps une source de préoccupation.

Selon les autorités indiennes, les cryptomonnaies privées créent une sphère d'investissements parallèle et non règlementée qui peut être utilisée dans des transactions et des échanges interdits par la loi.

Le gouverneur de la Banque centrale indienne a même mis en garde que ces transactions pouvaient déstabiliser l'environnement macroéconomique du pays.

 

Les contenus liés