×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Incidents à Al-Qods : Dommages considérables à la mosquée Al-Aqsa (Agence Bayt Mal…
Palestine

Incidents à Al-Qods : Dommages considérables à la mosquée Al-Aqsa (Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif)

2M.ma2M.ma
whatsapp share

La mosquée Al-Aqsa a subi des dommages considérables durant les incidents qui ont eu lieu à Al-Qods acharif entre le 7 et le 28 mai dernier, révèle un rapport de surveillance, d'observation et de suivi que vient de publier l'Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif. Le rapport fait état notamment de la destruction d'une partie du Minbar "Bourhan Eddine Assaifi", une structure en marbre aux formes et motifs sublimes installée au sud de la Cour du Dôme du Rocher, l'endommagement par le feu de la salle de prière couverte Al-Qibli et de l'esplanade du Dôme du Rocher, suite à l'usage des gaz lacrymogènes et des bombes sonores à l'intérieur des mosquées couvertes pour forcer les fidèles à sortir dans les cours. 


Le rapport a aussi révélé la destruction de plus de 10 grilles de fenêtres en plâtre, dont la restauration de chaque grille de fenêtre nécessite six mois de travail par des techniciens spécialisés, la coupure des fils des haut-parleurs pour empêcher les communications avec les fidèles à l’extérieur de la mosquée, la destruction des portes en bois des mosquées couvertes lors de l'incursion, la destruction des armoires en bois, des chaises et des cloisons en bois séparant les salles de prière des hommes et des femmes au sein des mosquées couvertes.

Citant les rapports de son équipe d'enquête de terrain, l'Agence relevant du Comité Al-Qods, présidé par SM le Roi Mohammed VI, a fait état d'une série de transgressions, dont des attaques à l'arme automatique contre des maisons et des tentatives de les incendier. S'y ajoutent des tirs à balles réelles contre les Maqdissis dans les rues et des attaques menées par des groupes d'extrémistes contre des quartiers arabes afin de terroriser la population.

Ces incidents, ajoute-t-on, ont même empêché des étudiants de rejoindre leurs établissements, malgré la décision de reprise des études en ce début de semaine, à cause soit de leur arrestation, soit de leur expulsion de leurs quartiers, en plus de la restriction des déplacements sauf pour les cas de besoin extrême. 

Des groupes de familles Maqdissies ont vu leur niveau de vie se détériorer, leurs chefs de famille ayant perdu leur emploi ou ne se rendant plus à leurs lieux de travail, craignant pour leur vie, outre éviter de se faire soigner dans les hôpitaux israéliens, ce qui accentue la pression sur les hôpitaux arabes à Al-Qods, indique la même source.

Les contenus liés