×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Huit informations à savoir sur l’arganier
Santé et nutrition

Huit informations à savoir sur l’arganier

Mina Elkhodari (stagiaire)Mina Elkhodari (stagiaire)
whatsapp share

Le 10 Mai 2021, le monde a célébré la toute journée internationale de l’arganier. Une action parmi d’autres entreprises pour valoriser cet arbre considéré par l’UNESCO comme patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Voici huit informations à savoir sur de cet arbre unique aux vertus insoupçonnées. 

L’arganier est désormais dans l’agenda international

A l’initiative du Maroc et de l'Assemblée générale des Nations unies, le 10 Mai est désormais la journée internationale de l’arganier. Célébrée pour la première fois cette année de 2021, cette journée vise à valoriser cet arbre ancestral, considéré patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Cette action est l’expression de la reconnaissance de la contribution du secteur de l’arganier dans la mise en œuvre des 17 objectifs de l’agenda 2030 et dans la réalisation du développement durable.

Le Maroc, terre de l’arganier

Le dernier survivant de la famille des arbres tropicaux, l’arganier s’est répandu au Maroc durant l’ère tertiaire grâce à son écosystème, chaud et tempéré, bien adapté à la production de l’arganier.

Cet arbre endémique couvre une superficie de plus de 800.000 ha présents sur les terres rouges du sud ouest, entre Agadir, Taroudant, Tiznit et Essaouira.

De ce fait, le Maroc occupe selon l'organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), la première place en termes de production de l’arganier avec 10,52 millions de tonnes en 2014 avec 74% de sa part mondiale.

Un arbre robuste et s’adaptant au climat aride

Les spécialistes considèrent que l'arganier est un arbre robuste qui se distingue par sa capacité d'adaptation aux conditions de son environnement.

En principe, l'arganier pousse sur tous les types de sols. Mais il exige un climat relativement humide ce qui expliquerait son absence à l’intérieur du continent africain.

L'arganier se trouve aussi dans des zones où la pluviométrie est variable annuellement et inter-annuellement. (Environ 500 mm de pluies par an).

Il supporte aussi une température maximale de 50°C et 3 C° comme température minimale.

Un arbre aux 1001 vertus

Chaque partie de l’arganier constitue une source de revenus ou de nourriture pour son usager.

Il fournit un bois de chauffage qui constitue un isolant écologique et offre également la matière pour les constructions rurales (plafond, portes…). Ainsi, ses petites feuilles et ses fruits font nourrir les chèvres.

Ceci sans oublier ses branches épineuses qui servent à la confection des clôtures naturelles pour protéger les plantations. Il offre par ailleurs annuellement près de 80 millions d’unités de fourrage pour les animaux locaux.

 Une huile précieuse

On ne peut pas parler de l’arganier sans citer son huile, « l'or liquide du Maroc » extrait de ses noix.

Pour l’obtenir, les fruits sont récoltés et séchés au soleil. Puis, le noyau est brisé pour obtenir les amendons qui seront broyés dans des plats en terre.

Juste après la torréfaction, ils sont moulus pour avoir une pâte mêlée avec de l’eau pour obtenir une pâte. Cette dernière sera pressée et d’en extraire l’huile d’argan.

Notons que chaque année, la production d’huile d’argan au Maroc atteint les 4000 tonnes.

Riche en antioxydants, en minéraux, en acides gras et en vitamines, l’huile d’argan est utilisée dans les soins du corps. Par exemple pour soigner les peaux desséchées, adoucir les cheveux…

L’arganier, une richesse pour la société et pour l’économie

Depuis la récolte des fruits jusqu'à la production de l’huile d’argan, aujourd'hui, environ 2,2 millions de personnes vivent de la production d’huile dans le cadre de coopératives féminines au Maroc.

Pas un producteur d’huile seulement, elles sont une structure d’insertion sociale qui procurent aux femmes, surtout dans le sud Marocain, une certaine indépendance financière ainsi que des opportunités d’apprentissage. Par exemple, les femmes travaillant dans les coopératives solidaires bénéficient de cours pour apprendre à lire et à écrire.

L’arganier, vital pour utile pour la planète

L’arganier ne fournit pas que l’huile d’argan, il protège aussi l'environnement.

Ses racines aident à prévenir l'empiètement du désert et ses canopées fournissent de l’ombre aux autres plantes.

Plus encore, l’arganier contribue à la stabilité du paysage, en aidant à prévenir l’érosion du sol. Et sa précieuse huile contribue à la protection des arganiers de l’abattage.

Un patrimoine immatériel en souffrance

Si l’arganier nous procure des bienfaits, aujourd’hui, cet arbre précieux est en danger.

Selon une étude américaine publiée en 2011, l'arganier marocain est menacé d’une très forte dégradation. Ceci est à cause de sa surexploitation due à la forte demande d’huile d’argan.

Si « l’or vert marocain» est exporté partout dans le monde en raison de ses vertus alimentaires et thérapeutiques, il semble être en dégradation constante. Cela revient, selon les chercheurs, aux techniques de cueillette qui deviennent de plus en plus agressives.

Les contenus liés