×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Covid-19 : l’obligation du pass vaccinal ne peut qu’être bénéfique (Comité)
Vaccination anti COVID-19

Covid-19 : l’obligation du pass vaccinal ne peut qu’être bénéfique (Comité)

S.AS.A
whatsapp share

La campagne nationale de vaccination fait son chemin et des centaines de milliers de marocains ont déjà reçu la troisième dose pour booster leur immunité.  Toutefois, la question de l’obligation du pass vaccinal se pose de plus en plus. Le Maroc se dirige-t-il vers cette option et quel intérêt pour la situation épidémique nationale ?

Contacté par 2M.ma, Moulay Taher Alaoui, Président du Comité scientifique et technique contre la covid-19, estime que cette mesure ne peut qu’être bénéfique pour la situation sanitaire nationale, surtout que la totalité de l’épidémie n’a toujours pas été maîtrisée.

La mesure n’est toujours pas officielle, mais le comité s'était en effet prononcé en faveur d'une vaccination obligatoire pour toutes les catégories éligibles.

Le Pass vaccinal pour maîtriser la circulation du virus dans les endroits clos

Selon le Président du Comité, le pass vaccinal a été conçu spécialement pour les endroits fermés qui connaissent une grande fréquentation et qui sont des espaces très propices à la propagation et la transmission du virus.

« Avant de représenter une menace pour la situation épidémique et la maîtrise du virus, les personnes non vaccinées s’exposent d’abord eux-mêmes au danger », met en garde le spécialiste.

« Les personnes qui se rendent dans des endroits fermés et à grande affluence doivent être complètement vaccinées et continuer de respecter tous les gestes barrière, allant du port du masque à la distanciation en passant pas la désinfection », poursuit Pr.Alaoui, qui rappelle que toute recommandation du comité prend en compte toutes les données sanitaires et scientifiques disponibles et ne perd pas de vue l’applicabilité et la logistique, non plus.

L’engagement des citoyens est de mise

Même son de cloche pour Pr.Moulay Said Afif, membre du comité, qui estime qu’il est légitime de parler à ce stade de généralisation du pass vaccinal vu le nombre de personnes complètement vaccinées au Maroc.

« Nous sommes arrivés maintenant à 77% de citoyens primo vaccinés et 69% complètement vaccinés. Le pass vaccinal donnera donc lieu à une liberté de circulation comme c’est le cas actuellement pour les déplacements inter-villes », explique Pr.Afif.

Par ailleurs, le membre du comité a tenu à rappeler que le nombre des personnes qui reçoivent leur première dose a remarquablement baissé ces dernières semaines, soulignant qu’il faut plus d’adhésion de la part des moins de 35 ans.

Et de rappeler que l’opération de vaccination des 12-17 ans s’approche de son objectif.

A noter que certaines mesures relatives au pass vaccinal commencent déjà à faire objet de discussion. Il y a quelques semaines de cela, le Comité Directeur de la Fédération Royale Marocaine de Football prévoit un retour "progressif" du public dans les stades sous réserve d'une décision favorable des autorités compétentes, avec "la nécessité d'être muni du pass vaccinal".

Dans plusieurs pays, le pass sanitaire est désormais présent dans plusieurs aspects de la vie quotidienne, comme il devient obligatoire au travail et pour accéder à plusieurs endroits.

 

Les contenus liés