×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
COP26: l'industrie de la mode rehausse ses ambitions climatiques
Climat

COP26: l'industrie de la mode rehausse ses ambitions climatiques

2M.ma avec agences2M.ma avec agences
whatsapp share

L'industrie de la mode s'est engagée, lundi à Glasgow, à rehausser ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, dans le cadre de la Charte de l'industrie de la mode pour l'action climatique.

Les nouveaux engagements reconnaissent que l'industrie de la mode est un acteur mondial majeur qui doit prendre une part active à la réalisation des objectifs climatiques. Ainsi, l'industrie aligne son engagement sur les ambitions de l'Accord de Paris visant à limiter l'augmentation de la température mondiale à 1,5°C.

Les entreprises du secteur seront en conséquence appelées à réduire de moitié leurs émissions d'ici à 2030, tout en s'engageant à atteindre des émissions nettes nulles au plus tard en 2050.

Parmi les autres engagements de la charte actualisée figurent un approvisionnement complet en électricité à partir de sources renouvelables d'ici 2030, l'utilisation de matières premières respectueuses de l'environnement et l'élimination progressive du charbon de la chaîne d'approvisionnement avant la fin de la décennie.

Les signataires de la Charte représentent une part importante de l'industrie de la mode, avec pas moins de 130 entreprises et 41 organisations, dont des géants comme Burberry, H&M Group, adidas, Kering, Chanel, Nike et Puma, ainsi que des fournisseurs tels que Crystal Group, TAL Apparel. "À l'heure où la crise climatique atteint des niveaux sans précédent, nous avons besoin que les leaders de l'économie prennent la tête de l'action climatique", a déclaré à cette occasion Niclas Svenningsen, responsable de l'action mondiale pour le climat à l'ONU.

Cet engagement intervient à un moment crucial pour l'action climatique, après la publication du dernier rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), qui évoque un "alerte rouge pour l'humanité".
 

Les contenus liés