×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Chambre des Conseillers : Le PAM et le RNI se partagent la majorité des sièges rés…
Chambre des Conseillers

Chambre des Conseillers : Le PAM et le RNI se partagent la majorité des sièges réservés à Marrakech-Safi

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP
whatsapp share

 Le Parti Authenticité et Modernité (PAM) et le Rassemblement National des Indépendants (RNI) se sont partagés la majorité des sièges réservés à la région Marrakech-Safi au titre des élections de la Chambre des conseillers, en remportant 3 sièges chacun.

Les deux sièges du collège des conseils régionaux ont été décrochés par le candidat du PAM Ahmed Akhchichine avec 38 voix et Jawad Hilali du RNI avec 31 voix, selon les résultats définitifs annoncés mardi soir par les autorités locales.

Pour les cinq autres sièges réservés à la région au titre du collège des Conseils communaux, préfectoraux et provinciaux, ils ont été remportés par Abderrahmane Ouafa du PAM avec 1.078 voix, Mohamed Sobhi du Parti de l'Istiqlal (915 voix), Mbarek Sbai du Mouvement Populaire (623 voix), Amine Abbas El Baroudi du RNI (618 voix) et Aboubakr Abid de l’l’Union Socialiste des Forces Populaires (612 voix).

S’agissant du collège des chambres de commerce, d'industrie et de services des régions de Marrakech-Safi et Draa-Tafilalet, c’est Kamal Benkhaled du RNI qui a été élu avec 106 voix.

Le siège réservé au collège des chambres d’artisanat des régions de Marrakech-Safi, Draa-Tafilalet et Souss-Massa a été obtenu par Hassan Chamiss du PAM (79 voix).

Le taux de participation à ces échéances s’est élevé à 95,95% pour le collège des conseils régionaux, 92,68% pour le collège des conseils communaux, préfectoraux et provinciaux, 83,45% pour le collège des chambres de commerce, d'industrie et de services et 97,74% pour le collège des chambres d’artisanat.

L'élection des membres de la Chambre des Conseillers, qui s’est déroulée dans le strict respect des mesures préventives adoptées pour endiguer la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), a été l'ultime étape du processus électoral qui a eu lieu cette année au Maroc.

 

Les contenus liés