×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Addis-Abeba : clôture des travaux de la 39e session ordinaire du Conseil Exécutif …
Politique

Addis-Abeba : clôture des travaux de la 39e session ordinaire du Conseil Exécutif de l'UA

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP
whatsapp share

Le Conseil exécutif de l’Union africaine a clôturé dans la nuit de vendredi à samedi les travaux de sa 39eme session ordinaire qui s’est déroulée les 14 et 15 octobre courant au siège de l’organisation panafricaine, avec la participation du Maroc.

Les représentants des 54 pays membres de l’Union ont adopté plusieurs décisions relatives notamment aux rapports de la 42eme session ordinaire du Comité des Représentants permanents (COREP) de l’UA, de la mise en œuvre opérationnelle du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique), ainsi qu’à la note conceptuelle et la feuille de route relative au thème de l’année 2022 sur la nutrition et la sécurité alimentaire en plus de l'élection de deux commissaires de la Commission de l'UA.

Outre l’approbation du budget de l’UA pour l’exercice 2022 et un budget supplémentaire pour l’exercice 2021, le conseil s’est penché sur les ressources humaines et a décidé dans ce cadre que le processus de recrutement doit être entrepris conformément au système de recrutement basé sur le mérite et sur le système de quota à l’échelle de l’UA.

Concernant le rapport du Sous-comité du COREP sur les questions d'audit, le Conseil qui s’est déclaré préoccupé par le manque de mise en œuvre des décisions précédentes du Conseil exécutif, a notamment exhorté tous les organes de l'UA à renforcer les systèmes de contrôle interne, les processus opérationnels, de gouvernance et de gestion des risques.

Au niveau de l'état d’avancement de la mise en œuvre des décisions antérieures du Conseil exécutif et de la Conférence de l'Union africaine, et des recommandations qui y figurent, le Conseil qui a noté que quelques États membres seulement font un rapport annuel sur la mise en œuvre des décisions antérieures des organes politiques, a félicité le Maroc, l’Égypte, le Gabon, le Mali et la Namibie qui ont soumis leur rapport de mise en œuvre.

Le Conseil exécutif a, d’autre part, examiné le rapport du Président de la Commission sur les incidents des 27 mai et 30 juin 2021 survenus au Parlement panafricain lors de l'élection du Bureau du PAP.

Au sujet de la pandémie de la covid-19, le Conseil a souligné la nécessité de poursuivre l’objectif de corriger le déséquilibre actuel dans l'accès aux moyens de lutte contre la COVID-19, dont les diagnostics, les thérapies et les vaccins. Il a dans ce sens relevé l'inégalité persistante dans l'accès aux vaccins contre la COVID-19, avec moins de 5 % de la population africaine entièrement vaccinée fin septembre 2021, contre une moyenne mondiale de plus de 50 %.

Pour ce qui est de la thématique de l’année prochaine, le Conseil a approuvé le thème de l'Union africaine de 2022 sur la nutrition « Renforcer la résilience en matière de nutrition sur le continent africain : Accélérer le développement du capital humain, social et économique».

Le Conseil a par ailleurs renvoyé au prochain sommet de l’UA, l’examen de la décision du président de la Commission de l’UA d’accorder le statut d’observateur à Israel au sein de l’organisation panafricaine.

Le Maroc est représenté aux travaux de cette session par une délégation conduite par l’Ambassadeur Directeur Général des Relations Bilatérales et des Affaires Régionales au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidant à l’étranger, Fouad Yazourh, et composée notamment de l’Ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l’UA et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, l’Ambassadeur Directeur Général de l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI), Mohamed Methqal, et du Directeur du Grand Maghreb et des Affaires de l'UMA et de l'UA, Abderrazzak Laassel.

Lors de cette session, la délégation marocaine a mis en avant devant le Conseil exécutif la solidarité agissante du Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, envers les pays africains.

La solidarité agissante du Maroc, sous le leadership visionnaire de SM le Roi Mohammed VI, envers les pays africains n’est plus à démontrer, avait réaffirmé M. Fouad Yazourh qui a rappelé que dès le début de la pandémie de la Covid-19, SM le Roi a lancé, en avril 2020, l’Initiative des Chefs d’Etat Africains visant à renforcer la solidarité interafricaine et l’amélioration des systèmes de santé..

Concernant le thème de l’année 2022 "Renforcer la résilience en matière de nutrition sur le Continent africain pour accélérer le développement du capital humain, économique et social", la délégation marocaine a appelé à la mise en place d’un mécanisme de solidarité selon une approche globale et ciblée pour parvenir à lutter contre la malnutrition dans le Continent africain.

Ce mécanisme de solidarité sera capable de répondre aux facteurs de la malnutrition qui touchent à la santé, aux soins maternels et infantiles, à la facilité des services, dont l’assainissement et la distribution de l’eau potable, à l’agriculture et la sécurité alimentaire, aux changements climatiques avec les phénomènes de sécheresse, de désertification, d’inondation et leurs répercussions néfastes sur les populations, avait notamment souligné M. Abderrazzak Laassel.
 

Les contenus liés