×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
27e édition du Fespaco de Ouagadougou: voici le Palmarès des Prix spéciaux
Cinéma

27e édition du Fespaco de Ouagadougou: voici le Palmarès des Prix spéciaux

2M.ma2M.ma
whatsapp share

 Voici le palmarès des Prix spéciaux de la 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), décernés vendredi à la veille de la clôture samedi soir de cet évènement:

-Prix Thomas Sankara : Mohamed Kheidr, Egypte

-Prix Spécial CEDEAO de l'intégration pour le meilleur film ouest-africain : Boubacar Diallo, Burkina Faso

-Prix de la meilleure réalisatrice ouest-africaine : Aicha Macky, Niger

-Prix du meilleur plus jeune réalisateur de film d’école : Agnon Flora Dongbehounde, Bénin

-Prix du meilleur plus jeune comédien ou comédienne : Temi Ami-Williams, Nigeria

-Prix spécial femme, ambassadrice de paix : Aicha Macky, Niger

– Prix spécial Assemblée nationale du Burkina Faso : Mahamat Saleh Haroun, Tchad

-Prix de la critique africaine Paulin Soumanon Vieyra : Khadar Ahmed, Somalie

-Prix spécial UEMOA de long métrage : Dia Mamdou, Sénégal

-Prix spécial UEMOA de court métrage : Moly Kane, Sénégal

-Prix spécial UEMOA de documentaire : Aissa Maiga, Sénégal

-Prix spécial Sembene Ousmane : Msangi Ekwa, Tanzanie

-Prix Signis : Sangi Ekwa, Tanzanie

-Prix spécial paix et sécurité : Maria Lekow/ Christopher King, Kenya

-Prix de la chance : Mohamed Kheidr, Egypte

-Prix Felix Houphouët-Boigny : Carine Bado, Burkina Faso

-Prix de la ville de Ouaga : Moumouni Sanou, Burkina Faso

Le Grand prix du Festival, l'Etalon d'or de Yennega, sera dévoilé samedi soir à la clôture du Fespaco, tenu du 16 au 23 octobre avec la participation du Maroc et du Sénégal, pays invité d'honneur de cette édition.

17 films sont en lice dans la catégorie long métrage de fiction, en vue de décrocher l'Etalon d'or du Yénnenga, et succéder à "The Mercy" du Rwandais Joël Karekezi, primé en 2019.

 



Le jury de la 27è édition est présidé par le réalisateur et producteur mauritanien Abderrahmane Sissako, lauréat du César du meilleur film pour Timbuktu en 2015.

Les contenus liés