×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Magazine

Grand Angle: Ecole en temps de grand froid et l’axe routier entre le Maroc et la Mauritanie/ Replay

2m.ma2m.ma
whatsapp share

Pour son numéro du mois de Janvier,  Grand Angle vous propose une enquête sur l’axe routier frontalier de Guergarate et son rôle dans le renforcement des échanges commerciaux bilatéraux entre le Maroc et la Mauritanie… et tout le continent africain. Dans cette édition également, un focus sur les écoles chauffées à Ajdir (Province de Khénifra)… Une expérience inédite à généraliser dans les écoles communautaires rurales pour lutter contre la rudesse de l’hiver et le décrochage scolaire… Revoir l’émission du Jeudi 21 janvier en Replay.

 

Enquête: "Guergarate, une route toute traçée"          

Direction Nouakchott et Nouadhibou pour illustrer le partenariat économique entre le Maroc et la Mauritanie. La sécurisation du point de passage de Guergarate, il y a près de deux mois et le goudronnage du tronçon routier entre le Maroc et la Mauritanie a fluidifié la circulation et facilité les échanges commerciaux. Une centaine de camions de marchandises transite chaque jour par ce point de passage terrestre pour desservir les pays du continent.

Cette libre circulation trace la voie entre les acteurs économiques marocains et mauritaniens. La coopération se renforce davantage notamment dans les secteurs des télécommunications, de la pêche, de l’industrie agroalimentaire et de la construction.

 Focus: "Bien être à l’école"

L’hiver est particulièrement glacial dans les hauteurs de Khénifra… Pourtant, à Ajdir qui culmine à près de 2000 m d’altitude,  ni les fortes chutes des températures ni l’impraticabilité du chemin n’ont réussi à dissuader les élèves de rejoindre les salles de cours de l’école Mouha OUHAMMOU. Et pour cause, cette école communautaire a été dotée, récemment, d’un système de chauffage central au gasoil, pour le plus grand des élèves, instituteurs et personnel administratif….

L’école de  Mouha Ou HAMMOU fait rêver les établissements scolaires publics dans les communes avoisinantes qui fonctionnent toujours avec les chaudières au bois.

Elles attendent d’être équipées à leur tour. D’ici 2023, une trentaine d’écoles communautaires de la région devraient bénéficier du nouveau système de chauffage.

 

 

 

 

 

Les contenus liés