×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Portrait : Imane Mountassir, passionnée de blogging
Réseaux sociaux

Portrait : Imane Mountassir, passionnée de blogging

Ils sont un rouage essentiel de la communication des temps modernes. Les "influenceurs", membres hyperactifs du web à la réputation bien établie, sont de véritables stars auprès de leurs communautés. Selon de récentes données, près de 61% des utilisateurs marocains des réseaux sociaux sont abonnés à au moins un de leurs comptes. 

Imane Mountassir, blogueuse et créatrice de contenu, fait partie de cette nouvelle génération de communicants. Elle a réussi à fidéliser plus de 68.000 abonnés à son compte Instagram, à travers le partage de publications qui traitent de mode, de "lifestyle", d'astuces de beauté et de voyages. 

Mais comme dans toute autre activité, il est rare de rencontrer un grand succès en peu de temps. Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas, et cette lauréate d'une école de commerce en France a créé son premier blog en 2015. Au fil des mois et des articles, elle a réussi à se constituer une importante communauté de "followers", "formée à plus de 90% de femmes", dit-elle à 2M.ma.

Selon Imane, il ne faut pas chercher loin pour trouver la clé du succès : Une passion inextinguible. "Si on n'aime pas ce qu'on fait, cela va se ressentir directement auprès du public", pense-t-elle. D'ailleurs, son engouement authentique pour la création de contenu lui a permis de conserver son dynamisme pendant près de 6 ans. "Au tout début, je voulais créer pour créer et monter en compétence dans le digital dans le cadre de mon cursus universitaire, car j'ai suivi des études en marketing digital. Ensuite, la passion de trouver constamment des choses intéressantes à partager s'est installée", se remémore-t-elle.

Comme la majorité des influenceurs, Imane a "un travail à côté". Elle est chef de projet informatique à temps plein. Le souhait de "monétiser" son passe-temps n'a jamais été sa première priorité. Interrogée sur sa relation avec le côté "commercial" de ce monde, elle répond que "des opérations de marketing de certains produits peuvent avoir lieu en partenariat avec des marques ou des agences, mais l'idée derrière est de partager nos expériences avec un public qui s'identifie à nous". Le cadre des échanges entre influenceurs et marques est d'ailleurs "professionnel, cadré et très réglementé", assure-t-elle. 

Mais Imane estime aussi que la relation de confiance qu'un influenceur entretient avec sa communauté est capitale, et qu'il faut bien faire attention à garder le cap pour ne pas la mettre en danger. "Si les fans voient que la personne ne fait que de la publicité, cela peut nuire à cette relation de confiance", juge-t-elle. 

Ce qui l'intéresse dans ce côté, c'est plutôt d'assister aux événements organisés par les professionnels du marketing et de l'événementiel et de tisser des liens avec ces derniers, car "c'est un monde riche en informations et en échange humain". C'est d'ailleurs un aspect qui lui manque depuis le début de la pandémie, étant donné que l'évènementiel est à l'arrêt. Imane continue donc de vaquer à sa passion en attendant que la vie normale reprenne son cours. 

 

Les contenus liés