×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Le Maroc met en orbite son premier microsatellite universitaire destiné à l'étude …
Sciences et Technologies

Le Maroc met en orbite son premier microsatellite universitaire destiné à l'étude de la couche d’ozone (Vidéo)

2M.ma2M.ma
Modifié le
whatsapp share

Une expérience unique en son genre dans le monde arabe, une prouesse réalisée et couronnée de succès. C’est depuis le Mexique que le Maroc a mis en orbite son premier microsatellite universitaire afin d’étudier la couche d’ozone. Une performance qui a été rendue possible en utilisant l'internet des objets IoT, en collaboration avec l'agence spatiale britannique KSF Space.

L'information a été rapportée par Lematin.ma, relayant une annonce de l'agence spatiale britannique KSF Space et l'Ecole Nationale Supérieure d'Informatique et d'Analyse des Systèmes (ENSIAS) de l'Université Mohammed V de Rabat.

La motivation première de ce projet est d’étudier la couche d'ozone et les émissions thermiques en se fiant et en utilisant pour la première fois la technologie de l'Internet des Objets. Ces travaux ont ainsi été parrainés par la Fédération Internationale des Technologies Vertes (IFGICT) aux États-Unis.

« Il s'agit d'une expérience unique en son genre dans le monde arabe, qui se base sur l'utilisation de la technologie de l'Internet des Objets et qui a connu un grand succès en tant qu'expérience qui a laissé une forte empreinte reflétant la qualité positive d'un tel projet de recherche universitaire au Maroc », a indiqué à cette occasion le président de l'agence spatiale britannique KSF Space, Dr. Kayyali Mohamed.

Des résultats prometteurs qui prévoient d’autres expériences similaires. En effet, selon le président, elles seront réalisées dans les universités marocaines (ENSIAS, UPF & USMS) et internationales (India, Mexico & Pakistan) au cours de l'année prochaine.

Pour rappel, l'agence spatiale britannique KSF Space se distingue par différents programmes conçus spécialement pour les universités arabes et internationales, dont le but est le développement du savoir et des connaissances dans le domaine des technologies de l'espace.