×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Journée mondiale de l’Epargne :  3,2% des ménages marocains déclarent épargner une…
Economie

Journée mondiale de l’Epargne : 3,2% des ménages marocains déclarent épargner une partie de leurs revenus

2M.ma2M.ma
Modifié le

Au Maroc et selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP), l’épargne des ménages se situe autour d’une moyenne de 12% de leur revenu disponible brut. Dans une démarche de sensibilisation sur l’importance de l’épargne, la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) organise annuellement depuis 2018 une conférence internationale qui réunit un grand nombre d’experts.

Célébré depuis 1924 à l’occasion du 1er congrès international des caisses d’épargne. La Journée Mondiale de l’Épargne qui intervient le 31 octobre vient aviser les opinions publiques sur  l’importance de l’épargne pour une économie moderne. La journée vient également inciter les institutions financières pour la fourniture d’une offre de produits d’épargne adaptée aux besoins des populations.

Lors d’une journée organisé à Rabat la CDG a souligné que l’épargne est l’expression de la maturité de la population voire du pays, elle est  un instrument supplémentaire offert aux ménages dans l’élaboration de leurs stratégies de résilience face aux risques auxquels ils peuvent être confrontés.

Cette conférence à laquelle ont pris par des banquiers et des experts financiers a été une occasion pour rappeler quelques chiffres concernant l’épargne au Maroc et dans le monde.

Selon les derniers résultats de son enquête de conjoncture, la HCP affirme que seuls 3,2% des ménages marocains déclarent épargner une partie de leurs revenus.

« Ce faible niveau d’épargne au Maroc est expliqué essentiellement par deux facteurs importants, d’abord,  la faiblesse du taux d’activité, sachant que plus de 53% de la population en âge d’activité est exclue du monde du travail et donc n’a pas la possibilité d’épargner et le faible niveau en matière d’éducation économique et financière de la population », informe un document de la CDG.

Par ailleurs, aujourd’hui, l’inclusion financière est devenue une préoccupation majeure au niveau international, non seulement pour soutenir les politiques de développement socio-économique, mais aussi pour assurer une bonne croissance économique.

Selon le Global Findex 2017 de la Banque Mondiale, 68,5% de la population mondiale adulte possède un compte bancaire en 2017, contre 62% en 2014.

Aussi, seul 26,7% de la population adulte mondiale déclare avoir épargné dans une institution financière en 2017 contre 27,3% en 2014.

Au Maroc, selon la Banque Centrale, en 2018, 60% de la population âgée de plus de 15 ans dispose au minimum d’un compte bancaire.

Ce taux varie selon les caractéristiques individuelles telles que le genre, l’âge et la catégorie socioprofessionnelle.

En effet, chez les hommes par exemple, 77% possèdent un compte auprès d’une banque, contre pas plus de 40% des femmes. Selon les tranches d’âge et sur la base des données de la Centrale des comptes bancaires, 24% des personnes âgées de 15 à 24 ans détiennent un compte bancaire.

 Cette proportion atteint, pour les personnes âgées de 25 à 59 ans, 69% et se situe, pour les personnes âgées de plus de 60 ans à 83%.

 

 

Les contenus liés