×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Genève : Une ONG italienne appelle à agir pour mettre fin à l'exploitation des enf…
Camps de Tindouf

Genève : Une ONG italienne appelle à agir pour mettre fin à l'exploitation des enfants dans les camps de Tindouf

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP
whatsapp share

L'ONG italienne dotée du statut consultatif auprès du Conseil économique et social de l'ONU (Ecosoc), "Il Cenacolo», a appelé le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU à Genève à agir d'urgence pour mettre fin aux abus, aux violences et aux actes d'exploitation des enfants dans les camps de Tindouf, dirigés par le polisario, en territoire algérien.

"Les enfants dans les camps de Tindouf sont victimes de violations graves perpétrées par le polisario sur le territoire d’un État membre de l’ONU, l’Algérie", a affirmé la militante associative sahraouie, Mahjouba Daoudi, qui intervenait au nom de l'ONG Il Cenacolo, dans le cadre de la 46ème session du Conseil des droits de l'homme.

"Ces enfants ne bénéficient pas de leur droit à une enfance normale, notamment le droit à l’identité, à une vie saine, à l’éducation et à la scolarisation, à être élevé au sein de leur propre famille", a-t-elle souligné.

Séparés de leurs familles dès leurs jeunes âges, ces enfants sont devenus une cible pour les réseaux de trafic illégal. Ils sont déportés dans des pays lointains où ils sont exploités dans des activités prohibées tels le travail forcé et l'embrigadement par l’intermédiaire d’officines douteuses qui s’activent sous la couverture de ce qui est appelé "colonies de vacances", a révélé Mme Daoudi.

Le seul tort de ces enfants, a-t-elle fait observer, "c'est qu’ils soient nés sur le territoire d’un pays qui, au moment où il se dit respectueux des Droits de l’Homme, il abandonne ses prérogatives étatiques aux dirigeants du polisario, qui exploitent la souffrance de cette population vulnérable pour détourner les aides humanitaires à des fins d’enrichissement, une vérité révélée dans différents documents officiels internationaux, à l’instar des Rapports de l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) et du Bureau de l’Inspection Générale du HCR."

Face à cette situation qui met en danger, depuis des décennies, les enfants sahraouis emprisonnés dans les camps de Tindouf en Algérie, elle a invité le Conseils à agir d’urgence pour mettre fin aux abus, aux violences, et aux actes d'exploitation dont ils sont victimes.

Les contenus liés