×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Financement: Les émissions de la dette privée en hausse de 26% en 2019 (Bank Al-Ma…
Finances

Financement: Les émissions de la dette privée en hausse de 26% en 2019 (Bank Al-Maghrib)

2M.ma2M.ma
whatsapp share

Les émissions de la dette privée se sont établies à 86,8 milliards de dirhams (MMDH) pour l'année 2019, en hausse de 26% par rapport à 2018, bénéficiant encore d'un contexte de taux bas, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Cette évolution s'explique par l'augmentation des émissions des certificats de dépôt de 35% ainsi que des Bons des sociétés de financement qui ont doublé de volume d'émission passant de 5 à 10 MMDH, précise BAM dans son rapport sur la stabilité financière, publié conjointement avec l'Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) et de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC).

Les émissions de dette privée en 2019 restent dominées par les titres de créances négociables (TCN) à hauteur de 71,94% contre 64,12% en 2018. En effet, les certificats de dépôts représentent plus de la moitié de l'ensemble des émissions de la dette privée, soit 56,89% contre 52,71% en 2018.

Par ailleurs, les bons des sociétés de financement (BSF) et les billets de trésorerie (BT) représentent respectivement 11,23% et 3,82% contre 7,66% et 3,75% en 2018, alors que les obligations représentent 28,06% du volume d'émission de la dette privée en 2019.

Les établissements de crédits (banques et sociétés de financements) restent les principaux émetteurs de dette privée avec 80,3% de l'ensemble des émissions, souligne le rapport, faisant observer que les banques ont émis sur le marché des montants importants s'élevant à près de 58 MMDH, que ce soit sous forme de certificats de dépôt ou d'obligations, soit 67% des émissions de dette privée effectuées en 2019.

Par ailleurs, BAM fait savoir que les entreprises publiques représentent 10,8% des émissions et visent principalement à financer d'importants projets d'infrastructures très capitalistiques dans le cadre de la mise en œuvre des stratégies sectorielles du gouvernement, tandis que les entreprises du secteur privé ne représentent que 8,9% des émissions de dette privée en 2019.

La contribution de la dette privée dans le financement de l'économie, ressort en hausse passant de 22% en 2018 à 29% en 2019. Cette augmentation s'explique par l'augmentation plus importante du volume des émissions de la dette privée qui passe de 69,07 MMDH en 2018 à 82,61 MMDH en 2019.

Les contenus liés