×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Début des travaux de la 154è session du Conseil de la Ligue arabe au niveau des mi…
Monde arabe

Début des travaux de la 154è session du Conseil de la Ligue arabe au niveau des ministres des AE

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP
whatsapp share

Les travaux de la 154e session du Conseil de la Ligue arabe au niveau des ministres des affaires étrangères ont débuté, mercredi 9 septembre par visioconférence, sous la présidence de la Palestine, avec à l'ordre du jour l'examen de nombre de questions arabes importantes, notamment la cause palestinienne à la lumière des développements accélérés que connait la région ces derniers temps.

Le Maroc est représenté à cette session du Conseil par le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l'Etranger, Nasser Bourita et l'ambassadeur du Maroc au Caire et représentant permanent du Royaume auprès de la Ligue arabe, Ahmed Tazi.

A l'ordre du jour de cette réunion figurent des questions d'ordre politique, sécuritaire, social, sanitaire et administratif, avec à leur tête la cause palestinienne à la lumière des derniers développements survenus sur la scène arabe, les ingérences turques et iraniennes dans les affaires internes arabes, les développements de la situation en Libye et les autres crises politiques dans la région.

Peu avant l'ouverture de la session, la commission ministérielle chargée du suivi des développements de la crise avec l'Iran et les moyens de lutter contre les ingérences dans les affaires internes arabes a tenu sa quatrième réunion.

A cette occasion, les membres de la commission ont réitéré le rejet et la condamnation de ces ingérences, appelant encore une fois l'Iran à cesser ses ingérences dans les affaires internes des pays arabes et à s'abstenir d'attiser les conflits sectaires, ce qui menace la sécurité et la stabilité des pays arabes.

La Commission a rendu public un communiqué dans lequel elle appelle la communauté internationale à adopter une position ferme face à l'Iran et ses agissements déstabilisateurs dans la région.

La réunion du Conseil se penchera également sur des questions d'ordre social et sanitaire, notamment la coopération arabe dans le domaine de la lutte contre le coronavirus et la stratégie arabe de lutte contre toutes formes de violence.
 

Les contenus liés