×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Coronavirus

Covid-19 et capacité litière, suspension des cours, fake news: les explications de M. El Othmani (Vidéo)

Invité d'une émission spéciale diffusée, samedi soir, en direct, sur 2M, Al Aoula, Tamazight et Medi1TV ​​​​​, le chef du Gouvernement, Sâad Dine El Othmani a livré un message essentiel aux marocains : Les mesures préventives entreprises par le Maroc ne veulent aucunement signifier que la pandémie est là, mais il s'agit uniquement de la prévenir. 

"Nous avons pris la chose au sérieux dès le début", a déclaré M. El Othmani en invitant les citoyens au respect des mesures décrétées par les différentes institutions, notamment l'interdiction de rassemblements de plus de 50 personnes. Il a également précisé que ces mesures seraient inefficaces sans la prise de conscience de chaque citoyen des risques et l'adoption individuelle des mesures de prévention et de gestes conseillés (lavage régulier des mains, salut à distance sans contact, etc.)

Dispositif de santé et Capacité litière 

Le chef du gouvernement a indiqué que le ministère de la Santé est entièrement mobilisé. Une commission étudie les développements de l'épidémie "heure par heure", en plus de la mobilisation continue du comité de veille et de surveillance épidémiologique et de différents experts. 

"Les préparatifs vont d'arrache-pied. Nous avons 970 lits aménagés pour d'éventuels cas qui pourraient se déclarer, en plus de 250 autres lits dédiés à la réanimation si besoin s'en faut", a dévoilé le chef du gouvernement, en rassurant que ce ne sont là que des mesures préventives qui permettront au Maroc de "contrôler le développement de la situation". 

De même, il a indiqué que les autorités sanitaires sont à l'affût des nouveautés internationales et que "si un vaccin voit le jour, nous le mettrons à disposition des citoyens".

Suspension des cours

La suspension des études dans tous les établissements d'enseignement "n'est qu'une mesure de prévention pour ne pas atteindre un palier de contamination similaire à celui d'autres pays", a tenu à rassurer M. El Othmani.

Il a cependant précisé qu'il ne s'agit aucunement de "vacances" et a invité les élèves, les étudiants et leurs familles à respecter les consignes et à essayer de limiter leurs déplacements. "Le ministère de l'Éducation Nationale a pris ses dispositions pour procéder à l'enseignement et à la formation à distance. C'est l'occasion pour donner à ce dispositif une forte impulsion. Des centaines de professeurs ont été formés dans ce sens. Un portail électronique fera également office de liaison entre le professeur et ses étudiants, et la chaîne Arrabeâ diffusera des cours de soutien aussi", a-t-il étoffé. M. El Othmani a également insisté sur le "grand rôle" de la famille marocaine dans le succès de cette opération. 

Approvisionnement en produits de consommation : "il ne faut pas céder à la panique"

Questionné autour de "la course à l'approvisionnement dans les grandes surfaces" qu'ont connu certaines villes ces deux derniers jours, le chef du gouvernement  a convié les citoyens à ne pas céder à la panique car aucune pénurie n'est envisageable.

" Je rassure que les denrées alimentaires sont disponibles en abondance. Le stock actuel couvrira les besoins de tous pendant plus de 4 mois, voire 6 mois", a assuré M. El Othmani, en rappelant que plusieurs enseignes ont émis des communiqués indiquant que certains produits sont disponibles en grandes quantités".

M. El Othmani n'a pas manqué de relever que "des tentatives de monopole de certains produits et denrées, et de manipulation de prix, ont été détectées", assurant qu'il a contacté les autorités concernés afin de "réagir sévèrement envers les contrevenants".

Il a aussi rappelé la décision prise par le ministère de l'Industrie pour fixer le pris des masques sanitaire et des gels hydroalcooliques, notant que leurs prix seront contenus dans le bulletin officiel du 17 mars prochain. 

Fake news, la vraie pandémie

Les fausses informations fusant de toutes part sont une grande menace. "C'est ce qui pousse les citoyens à la panique", a regretté M. El Othmani, citant l'exemple des enregistrements audio circulant sur les réseaux sociaux et les applications de messagerie instantanée au sujet de la propagation du nouveau coronavirus et la mise en quarantaine de certaines zones du territoire national. " Les autorités sont à la recherche des émetteurs de ces messages, et on frappera d'une main de fer contre ceux qui cherchent à terroriser les citoyens", a-t-il promis.

Impact sur l'économie

M. El Othmani a déclaré qu'une évaluation de tous les secteurs sera effectuée en collaboration avec les ministèree de tutelle de chaque secteur et avec la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (GCEM). "Tous les départements, ministères et fédérations professionnelles sont penchées actuellement sur leurs études. Nous formulerons une vision plus claire de la situation économique au cours de la prochaine semaine, et nous pourrons alors décider de la manière d'accompagner horizontalement les secteurs touchés", a-t-il indiqué.


Prière du vendredi, le point d'interrogation persiste

En ce qui est d'une éventuelle décision de suspendre la tenue de la prière du vendredi dans les mosquées, M. El Othmani a expliqué que cette mesure est entre les mains du ministère des Habous et des Affaires Islamiques.

Suspension des liaisons avec plusieurs pays

Là également, le chef du gouvernement a tenu à rassurer que ce ne sont là que des mesures préventives temporaires qui visent à protéger les citoyens. "Des cellules de crises ont été créées dans tous les consulats du Maroc à l'étranger. Au sein du Ministère des Affaires étrangères, une cellule de 25 personnes est dédiée intégralement à la gestion de ce sujet", a-t-il tenu à préciser.

 

Les contenus liés