×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Cellule démantelée à Tétouan : Les précisions du directeur du BCIJ, Haboub Cherkao…
Terrorisme

Cellule démantelée à Tétouan : Les précisions du directeur du BCIJ, Haboub Cherkaoui

2M.ma2M.ma
Modifié le
whatsapp share

Une cellule terroriste affiliée à « Daech » a été démantelée à Tétouan ce vendredi à l’aube par les forces spéciales du Bureau Central des Investigations Judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction Générale de la Surveillance du Territoire ( DGST). Une opération supervisée par le nouveau directeur du Bureau, Haboub Cherkaoui.

"Cette intervention a été menée sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction Générale de la Surveillance du Territoire (DGST). Les interventions ont été opérées simultanément dans deux quartiers de la ville, Boujarah et Al Kariyane et permis d'appréhender trois individus âgés entre 21 et 38 ans", a indiqué le responsable sécuritaire à la presse à l'issue de ce démantèlement.

Le directeur du BCIJ a aussi affirmé que sur indications des mis en cause, les agents se sont rendus à un domicile que les membres de cette cellule utilisaient comme "planque" dans l'ancienne médina de Tétouan pour tenir leurs réunions et planifier leurs projets terroristes.

Dans un communiqué, le BCIJ affirme que ces mis en cause avaient atteint des stades avancés dans la préparation de leur plan terroriste avec l'enregistrement d'une vidéo où ils prêtent allégeance au prétendu émir de l'Etat islamique, suivant les méthodes et les conditions de cette organisation terroriste, et précisent les principaux objectifs de leurs plans terroristes.

Les enquêtes et investigations ont aussi révélé que les mis en cause ont mené plusieurs visites exploratoires pour identifier les cibles qu'ils comptent attaquer avec des engins explosifs, ou via des méthodes de terrorisme individuel dans des opérations similaires à la méthode utilisée par les combattants de "Daech", ajoute-t-on de même source.

Les fouilles menées par les officiers du BCIJ et les experts des scènes de crimes ont permis de saisir des produits chimiques destinés à la confection d’engins explosifs, des armes blanches, des équipements électroniques et un étendard de Daech, révèle le BCIJ.

 

Les mis en cause ont été placés en garde à vue pour approfondir l’enquête menée sous la supervision du parquet en charge des affaires terroristes, en vue d'élucider l'ensemble de leurs projets terroristes et d'identifier les éventuels liens et ramifications de cette cellule, indique-t-on de même source.

Les contenus liés