×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Annexion de territoires palestiniens, une violation du droit international, selon …
Palestine

Annexion de territoires palestiniens, une violation du droit international, selon Paris, Berlin, Le Caire et Amman

2M.ma2M.ma
whatsapp share

Les ministres des affaires étrangères de la France, de l’Allemagne, de l’Egypte et de la Jordanie ont considéré, mardi, que toute annexion de territoires palestiniens occupés serait une « violation » du droit international et mettrait en péril les fondations du processus de paix.

Les chefs de la diplomatie des quatre pays ont tenu une visioconférence ce mardi qui a porté sur l’état actuel du processus de paix au Proche-Orient et ses conséquences régionales.

« Nous considérons que toute annexion de territoires palestiniens occupés depuis 1967 serait une violation du droit international et mettrait en péril les fondations du processus de paix », indiquent-ils dans une déclaration conjointe au terme de cette rencontre virtuelle.

« Nous ne reconnaîtrons aucun changement aux lignes de 1967 autre qu’agréé par les deux parties au conflit. Nous considérons également qu’une telle décision pourrait avoir de graves conséquences pour la sécurité et la stabilité de la région, et constituerait un obstacle majeur aux efforts de recherche d’une paix juste et globale », soulignent les quatre ministres.

Cette décision pourrait également avoir des conséquences sur la relation avec Israël, relèvent les ministres des affaires étrangères français, allemand, égyptien et jordanien, qui expriment leur « engagement solide » en faveur d’une solution des deux Etats négociée sur la base du droit international et des résolutions pertinentes des Nations unies.

« Nous avons échangé sur la manière de reprendre un dialogue fructueux entre les parties israélienne et palestinienne, et proposons notre soutien pour faciliter l’avancée des négociations », concluent-ils.

Le plan israélien, qui comprend notamment l'annexion par Israël de la Vallée du Jourdain et la reconnaissance de Jérusalem comme « capitale indivisible » de l'Etat hébreu, est globalement rejeté par la communauté internationale qui y voit une violation des plus graves du droit international.

 

Les contenus liés