×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Affaire Gdim Izik: le collectif des avocats pour le procès en appel désigné
Justice

Affaire Gdim Izik: le collectif des avocats pour le procès en appel désigné

2M

Six ans après le drame dans lequel ont été sauvagement assassinés onze éléments des forces de l’ordre lors du démantèlement du camp Gdim Izik, l'Association de coordination des familles et amis des victimes a tenu une conférence de presse au cours de laquelle a été présenté le collectif de défense qui plaidera en leur faveur devant la Cour d'appel de Rabat.

Une batterie d’avocats compose ce collectif. Il s’agit entre autres d’Abdellatif Ouahbi, Aicha Guelaâ de Casablanca, Khalid Achour de Tanger, Abdellatif Ouamou d'Agadir, Abdelouahed Ansari de Meknès et Mohamed Chahbi de Casablanca.

Informer le tribunal des souffrances des familles des victimes et présenter leurs revendications légitimes, tel est leur objectif ultime. Après avoir traité les dossiers et auditionné les familles des victimes et leurs ayant-droits, les avocats se sont engagés à prouver le calvaire qu’ils endurent depuis maintenant six ans. « Le préjudice sera confirmé et réparé », a déclaré à la presse Maitre Abdellatif Ouamou .

Lors du procès militaire, les familles des victimes ne s’étaient pas constituées partie civile, au vu des lois régissant le tribunal militaire. L’affaire sera jugée une nouvelle fois ce Lundi 26 décembre devant la chambre criminelle près la cour d’appel de Rabat. Ce renvoi, coïncide avec la modification de la loi sur le jugement militaire. « Les familles, qui n’assistaient même pas aux audiences, pourront aujourd’hui se constituer partie civile, débattre, apporter leurs propres arguments et faire valoir leurs demandes civiles », a fait savoir Maitre Abdellatif Ouahbi.

Et de noter que la présentation des accusés des événements de Gdim Izik devant la Cour d’appel de Rabat fait suite à un mémorandum présenté par le CNDH en juillet dernier pour l'amendement de la procédure du jugement rappelant que l'ensemble des personnes impliquées dans ces événements tragiques étaient poursuivies devant la justice militaire.

Les contenus liés