×
Téléchargez la nouvelle application
my2M
Bien plus que la télé
Installer
En ce moment
Famille: Comment apprendre à mieux vivre le confinement ? (Interview)
Coronavirus

Famille: Comment apprendre à mieux vivre le confinement ? (Interview)

(c)istock
2m.ma2m.ma
whatsapp share

Pour freiner l’évolution de la pandémie du coronavirus (Covid-19), les pays du monde entier ont adopté le confinement (général ou partiel), qui selon les scientifiques est la mesure de protection la plus sure contre la propagation du virus. Au Maroc, il y a eu d’abord, la décision de la fermeture des  crèches, des écoles, des collèges, des lycées et des universités dès le 16 mars et jusqu'à nouvel ordre. Le mercredi le gouvernement appelait les citoyens à appliquer le confinement sanitaire. Un nouveau contexte auquel les familles doivent s’adapter… Pour apprendre à mieux vivre le confinement, 2m.ma a interrogé le psycho-sociologue et médiateur Mouhcine BENZAKOUR qui nous livre ses conseils :

2m.ma: Télétravail, travaux scolaires à la maison et tâches ménagères.. Cmment concilier entre ces nouvelles responsabilités (pour bien vivre le confinement)?

Mouhcine BENZAKOUR : C’est une situation exceptionnelle est particulièrement difficile à vivre pour les familles qui travaillent à plein temps et qui ont des enfants en bas âge. Si auparavant, la garde des enfants était confiée aux grands-parents, aujourd’hui, ce n’est plus le cas puisque les personnes âgées doivent être isolées par mesures de protection. Ce nouveau contexte exige donc des hommes une implication davantage dans la répartition des tâches et des responsabilités. La situation est plus critique pour les deux parents qui ne peuvent pas faire du télétravail (Ouvriers, artisans, laboratoires, industriels… etc) cela soulève un problème de rémunération qui reste à résoudre dans ce contexte particulier. L’un des deux est obligé de faire le choix de rester à la maison pour s’occuper de ses enfants pendant cette période transitoire.

2m.ma : Comment expliquer le confinement aux enfants ?

Mouhcine BENZAKOUR: Il faut leur expliquer dans un langage simple, sans se perdre dans les détails, qu’il s’agit d’un virus comme celui d’un état grippal où l’on est obligé de rester à la maison pour se protéger et protéger les autres pendant une durée inconnue ce qui leur permettra d’apprendre à être patients et de s’organiser autrement à la maison. C’est aussi l’occasion de les pousser à contribuer aux travaux de la maison, ranger leurs chambres, dresser la table, plier le linge… Mais aussi une opportunité pour communiquer et renforcer les liens familiaux en limitant au maximum le temps d’exposition aux écrans.

2m.ma: Le confinement va certes bousculer notre mode de vie, comment en tirer profit ?

Mouhcine BENZAKOUR: En effet, il s’agit implicitement d’un retour aux sources, qui nous renvoie vers le modèle de la famille marocaine traditionnelle qui privilégie les valeurs du partage et de solidarité. Unis et ensemble, les différents membres (parents et fratrie) apprennent à mieux se connaître et organiser sa vie et redéfinir ses priorités. En vivant cloîtrés, on se focalise sur l’essentiel,  les plus jeunes apprennent à être indépendants et les plus âgés pus attentifs et tolérants.

2m.ma: Faut-il un temps d’adaptation ?

Mouhcine BENZAKOUR:

Certes le confinement met les relations à rude épreuve. Comme pour tout changement, aussi brutal, un temps d’adaptation est nécessaire pour trouver l’équilibre de ce nouveau mode de vie. Le rythme change et nos petites habitudes aussi. On se découvre de nouvelles vocations, on use de l’imagination pour inventer des activités sans oublier d’imposer la discipline et le respect des règles préétablies.

 

 

 

Les contenus liés